Bien choisir son bien immobilier avant l’achat

Acheter un nouveau logement constitue un revirement de situation qu’il faut préparer. Pour cela, il y a des démarches et quelques conseils à prendre en compte pour être sûr de ne pas regretter son achat.

Comment chercher ?

Tout d’abord, l’achat d’une maison ou d’un appartement demande un travail de recherche sur les habitats en vente. Mais pour rechercher et sélectionner les logements à visiter, il est préférable de se constituer une liste de critères avec les inconvénients que vous souhaitez éviter et les avantages que souhaitez avoir. En comparant avec votre habitat actuel, vous pouvez cibler les éléments que vous aimeriez retrouver dans un logement et ceux dont vous vous seriez bien passés. De même, les habitations de votre entourage peuvent servir de modèles ou de contre-modèles.

Achat-immobilier

Ensuite, pour procéder à la recherche, la plupart des acheteurs consultent en premier la liste des annonces immobilières mais, il existe d’autres manières de localiser les zones d’habitations en vente. Faire appel à un notaire n’exempte pas de trouver des logements qui vous plaisent ou à chaque déplacement, levé la tête, des panneaux « à vendre » seront peut-être affichés et feront peut-être l’objet d’une future visite.

Se méfier des prix et des frais d’achat

Ensuite, procéder à la consultation des prix. Estimer votre budget sur une fourchette de prix qui vous permettront de sélectionner plus vite les maisons que vous irez visiter. Surtout méfiez-vous des prix en retrait car s’ils sont peu élevés, c’est qu’il y a un inconvénient quelque part. Mettez-vous au courant des prix du marché actuel pour vous faire un ordre d’idée et jugez par vous-même des prix estimés pour l’achat d’une maison. Une maison soit disant « de rêve » à faible prix : ce n’est pas normal.

A ce coût d’achat s’ajouteront d’autres frais qui élèveront la note des dépenses finales : frais d’agence (4 à 10 %, en général inclus dans le prix de vente), frais de notaire (7,5 %), frais d’agence, frais bancaires (frais de dossier, frais de cautionnement, coût du crédit)… C’est pourquoi, il vaut mieux se définir un montant d’achat en fonction de votre situation. Sachant qu’en tant que propriétaire, d’autres dépenses épidémiques viendront contrebalancer le budget initial disponible : taxe foncière, frais d’entretien de l’appartement, travaux de copropriété.

Un pas vers l’achat : la visite

La visite commence même avant d’être à l’intérieur. Le contexte alentour de l’habitat compte dans la décision de votre achat. Les relations de voisinage, les nuisances sonores (trains, RER, autoroute, tapages nocturnes), les agréments du quartier (parcs, arbres, trottoirs larges), l’emplacement d’un appartement à étage, la proximité des commerces et leurs activités, la proximité des services (pharmacie, médecins, hôpital, police municipale…), présence de vis-à-vis ou pas font partie des points à vérifier et peuvent convenir à certains et ne pas convenir à d’autres. Le tout est de prêter attention à ce que vous avez envie et besoin en terme de confort, de mode de vie, de paysage…

Pour procéder à la visite intérieure, le mieux est de venir accompagner pour que, pendant que l’un échange avec l’agent immobilier à la Rochelle , l’autre regarde si tout fonctionne : les défauts de construction pour prévenir la nécessité de faire des travaux ou non, la présence d’ascenseur si étage, la vue (fenêtres sur rue, sur cour, sur jardin ? pour le séjour, pour les chambres ?), le nombre de pièces, l’état du toit, Quant à celui qui occupe l’agent immobilier, il peut récolter un maximum d’informations supplémentaires et peut peut-être déjà négocier sur les prix.

Comme pour un entretien d’embauche, ne venez pas les mains vides, un cahier de notes, un mètre et un crayon vous permettront de prendre des mesures utiles en cas de travaux ou d’emménagement. Munissez-vous également d’une lampe pour inspecter les endroits peu lumineux (placards, encastrement de baignoire…). Enfin, un appareil photo vous servira à garder en mémoire la disposition des pièces de chacun des habitats que vous aurez visités.
Dernier point, si vous achetez dans l’optique de revendre, pensez toujours à la revente. Des détails ou des conditions conviennent à vous mais peut-être pas à vos futurs acheteurs.

A quel montant votre capacité d’emprunt ?

Juste avant l’achat de la maison, vient le moment de l’emprunt indispensable au paiement. Les banques, en général, prêtent jusqu’à 1/3 du salaire net. A côté, il existe de nombreux emprunts annexes permettant de réduire avantageusement votre emprunt principal. Au premier rang de ces emprunts vient le Prêt à taux zéro, un prêt à 0 % de 15 000 à 30 000 euros (selon la composition de votre ménage) destiné à favoriser l’accession à la propriété des ménages les moins aisés.

Partagez sur les réseaux sociaux :

Commentaires


Autres articles que vous pourriez apprécier :